Jacques Englebert

Jacques Englebert est professeur à l'ULB et avocat spécialisé en droit des médias. Il est également membre depuis 2009 du Conseil de déontologie journalistique et assesseur à la section de législation du Conseil d'Etat. Il défend depuis de nombreuse années la liberté d'expression et en particulier la liberté de la presse devant les cours et tribunaux. Il a défendu notamment la RTBF devant le Cour européenne des droits de l'homme dans une affaire d'interdiction préventive d'une émission d'investigation, ayant donné lieu à l'arrêt de la Cour européenne du 29 mars 2011 condamnant toute forme de censure de la presse en Belgique. Il a co-présidé le troisième atelier des Etats généraux des médias d'information consacré à la liberté d'expression et a été consulté, comme expert, par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (France) à propos du projet de loi français sur la protection des sources journalistiques. Il est l'auteur de l'ouvrage "La procédure garante de la liberté d'information", publié en février 2014, où après avoir analysé l'ensemble des règles de procédure judiciaire protectrices de la liberté d'expression, il souligne, d'une part que ces règles doivent également bénéficier à l'expression numérique et démontre, d'autre part, que le droit à l'information bénéfice d'un statut procédural inédit, offrant à la liberté d'expression des garanties en dehors et au-dessus du droit commun, qui s'explique par la nature du droit à l'information qui, contrairement à une idée généralement reçue, ne se place pas dans un lien d'égalité avec les autres libertés et droits fondamentaux mais les précède pour constituer le socle fondateur de la démocratie. Jacques Englebert est également l'auteur de nombreuses contributions scientifiques en droit de la presse, dont une étude publiée en 2009 dans la revue "Auteurs & Media", consacrée aux rapports entre le presse et la présomption d'innocence.