Martine Vandemeulebroucke

Après une licence en philologie romane et en communication sociale (UCL), Martine Vandemeulebroucke a développé et piloté  pendant deux ans la presse associative (écrite et audiovisuelle) en Brabant wallon. Journaliste au journal  «Le  Soir » de 1980 à fin 2013 au service « société » puis « politique », elle a couvert  pendant toute cette période le dossier de l’asile et de l’immigration ainsi que les questions sociales au sens large (pauvreté, logement, justice, prisons…). A partir de 2000 s’ajoute le suivi des problématiques  de l’extrême-droite et de l’extrême-gauche ainsi que la politique belge en général. Elle est l’auteur ou le co-auteur de plusieurs publications dont « L’Europe sans l’Europe », livre collectif consacré à l’extrême-droite en Europe. Membre depuis 2010 du Conseil de déontologie des médias, elle est actuellement journaliste free-lance (Alter Echos, MICmag, Imagine) et tient un blog sur les questions liées à l’asile pour Amnesty International et un autre dans le cadre de la campagne « les droits qui craquent » menée par la Ligue des Droits de l’Homme (martinevdmb.wordpress.com)